L'Ergothérapeute

«  En observant au jour le jour l'enfant qui s'éveille à son entourage, qui acquiert de nouvelles habilités et qui exprime son individualité, l'adulte devient le témoin privilégié de cette aventure extraordinaire d'un être humain en développement. » (F. Ferland)

L’ergothérapie est une profession centrée sur le développement et le maintien de la capacité d'agir des personnes. Elle contribue à l'amélioration de la santé et de la qualité de la vie. Elle facilite la participation à la société en permettant de prendre part aux activités quotidiennes. Elle soutient et accompagne les personnes qui sont restreintes dans leur capacité d'action ou menacées par une telle limitation.  (Association Suisse des Ergothérapeutes, ASE)

 

En ergothérapie pédiatrique, la compréhension globale du bébé, de l'enfant ou de l'adolescent est indispensable. Pour cela, il est nécessaire de prendre en compte ses différents milieux de vie (domicile, garderie, école...) et de collaborer étroitement avec tous les intervenants (parents, thérapeutes, enseignants, éducateurs, médecins...).

 

« Nous savons maintenant que le milieu joue un rôle tout aussi essentiel que le bagage génétique dont hérite un enfant (...) et que les soins prodigués durant cette période ont des répercussions importantes sur l'apprentissage à l'école et sur la santé physique et mentale tout au long de la vie. » (J.F. Mustard)

Séances d'ergothérapie

MOYENS

 

Les ergothérapeutes aident les bébés, enfants et adolescents avec les mesures suivantes (ASE) :

  • rendre possibles et entraîner des aptitudes adaptées à l’âge telles que jouer, s’habiller, manger, faire du vélo, écrire/dessiner, etc. ;

  • stimuler la réception, l’enregistrement et le traitement d’informations sensorielles (toucher, propre perception de son corps, équilibre, etc.) ; 

  • assurer la stimulation fonctionnelle et basée sur l’activité de la motricité fine et globale ;

  • transmettre des stratégies s’appuyant sur l’action telles que l’attention ciblée, la planification et le contrôle;

  • promouvoir les compétences sociales et émotionnelles; 

  • exercer les capacités visuelles, auditives, spatiales et liées à la mémoire en tant que conditions de la capacité d’action; 

  • conseiller au sujet des moyens auxiliaires et les adapter ; fabriquer des attelles ;

  • conseiller les parents et l'entourage ; veiller à la prévention.

 

En pédiatrie, le jeu est l'activité significative, le moteur d'apprentissage, le moyen par excellence.

« Le jeu, c'est le travail de l'enfant, c'est son métier, c'est sa vie. »(P. Kergomard)

« Activité primordiale durant l'enfance, le jeu stimule tout autant qu'il sollicite les différentes facettes du développement. » (F. Ferland)

MOTIFS DE CONSULTATION

 

Nous prenons en charge des bébés, enfants et adolescents qui sont limités dans leur capacité d’action dans leur vie quotidienne en raison d’un trouble sensoriel, moteur, cognitif, affectif et/ou psychique congénital, du développement ou acquis.

Ils peuvent présenter notamment :

  • retards ou troubles du développement sensori-moteur

  • troubles neurologiques (paralysie cérébrale, traumatisme crânien, myopathie, spina bifida, tumeur cérébrale, ...)

  • troubles des apprentissages (trouble d'acquisition de la coordination, dyspraxie, dysgraphie, trouble du déficit d'attention avec / sans hyperactivité, ...)

  • troubles du spectre autistique

  • syndromes (trisomie, ...)

  • troubles orthopédiques

  • etc.

DEROULEMENT

 

  • Le médecin prescrit une ordonnance pour un bilan ou pour 9 séances ;

  • L'ergothérapeute rencontre l'enfant et ses parents, réalise le bilan (2 ou 3 séances), rédige un rapport et en fait un retour aux parents ;

  • Si une prise en charge est nécessaire, une nouvelle prescription est signée par le médecin ou l’on utilise le reste des séances sur l’ordonnance de 9 séances ;

  • Selon les résultats du bilan, la prise en charge peut commencer, selon un plan d'intervention individualisé ;

  • Une évaluation des objectifs (selon les priorités de l’enfant et sa famille) est réalisée régulièrement afin de poursuivre ou achever la prise en charge.

FINANCEMENT

 

L’ergothérapie est reconnue comme traitement médical (article 6 OPAS 29.09.1995) et fait partie de l’assurance obligatoire de base (LaMal).

Sur ordonnance médicale, le traitement d’ergothérapie est en principe pris en charge par l’assurance maladie, invalidité ou accident.

© 2018 by Centre Périnatal Bien naître, Bien grandir